André-Jacques Auberton-Herve | LinkedIn

Sur le chemin du succès
André-Jacques Auberton-Herve | LinkedIn

Selon André-Jacques Auberton-Hervé (Linkedin.com - André-Jacques Auberton-Hervé) mettre en place des outils appropriés visant à soutenir ses champions industriels est une obligation pour l'Europe si elle veut se battre à armes égales contre les Etats-Unis. Le chef d'entreprise est parti de rien pour devenir une entreprise incontournable dans le secteur de la microélectronique. Il connaît le rôle important des marchés financiers. Très intéressé par le changement, André-Jacques Auberton-Hervé salue la révolution numérique et ses progrès technologiques.

Soitec s'est lancée dans le domaine de l'éclairage LED et a notamment fourni une soixantaine de gares en France, en plus de l’énergie photovoltaïque déployée dans des régions ensoleillées. L'installation de fermes photovoltaïques dans différents pays fait partie des actions soutenues par André-Jacques Auberton-Hervé. Sa société s'est placée en chef de file pour répondre au défi climatique. André-Jacques Auberton-Hervé met son expertise au service du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), où il a été nommé conseiller spécial auprès de l’administrateur.

Un parcours exemplaire

Très jeune, il est convaincu par l’importance de l'évolution technologique. Alors qu'il n'a même pas 25 ans, André-Jacques Auberton-Hervé voit ses travaux de recherches déboucher sur de grandes innovations sur les marchés militaire et spatial. Cela lui vaut de participer à de nombreuses conférences scientifiques, et il devient une véritable référence. Il étudie ensuite sur les bancs de l’Ecole centrale de Lyon. Etudiant brillant, André-Jacques Auberton-Hervé décroche sa thèse au milieu des années 80, à 24 ans, et prend part à des séminaires internationaux dans les deux domaines qu’il affectionne : le silicium et les semi-conducteurs.

Un spécialiste de la croissance à l'échelle internationale

Son activité dans le domaine des semi-conducteurs a permis à André-Jacques Auberton-Hervé de trouver une clientèle sur toute la planète, notamment aux Etats-Unis et en Afrique du Sud. Le PDG a pu tenir tête à la concurrence en introduisant Soitec en bourse sept ans après la création de l'entreprise. Alors que l’économie s'internationalise, André-Jacques Auberton-Hervé a compris très tôt l’intérêt d'aller conquérir des marchés hors de France. L'entreprise grenobloise Soitec développe très vite ses ventes à l'international et atteint ainsi un chiffre d’affaires de 372 millions d’euros en 2006.

Un entrepreneur visionnaire

André-Jacques Auberton-Hervé fait de la start-up un fournisseur crédible et indispensable. Soitec doit son succès à sa faculté à s'imposer sur un marché de masse, celui des semi-conducteurs employés dans l’informatique, puis dans les consoles de jeu et les PC, et à présent dans les smartphones. Grâce à ses compétences dans le développement industriel, la société créée par André-Jacques Auberton-Hervé voit son effectif passer de deux à près de mille personnes en dix ans.

Ses différents rôles permettent à André-Jacques Auberton-Hervé de partager ses idéaux avec un nombre incalculable de personnes. Membre du groupe de travail européen Key Enabling Technologies consacré aux technologies clés génériques, il a toute confiance en l’avenir. Pour ses pairs, ce dirigeant est d'abord un visionnaire. L'industrie de la microélectronique est aujourd'hui au cœur d'un plan européen de plusieurs centaines de millions d'euros. Il va de soi qu'André-Jacques Auberton-Hervé s'en félicite.