Antoinette Fouque - Site Archives

Sur le chemin du succès
Antoinette Fouque - Site Archives

Chevalier des Arts et lettres et Commandeur dans l'ordre de la Légion d'honneur, cette militante de toujours s’éteint en 2014. Lors d'une manifestation du Mouvement de libération des femmes sous l'Arc de Triomphe, Antoinette Fouque (Découvrez le profil Antoinettefouque-archives) agite une banderole qui dit : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». La militante s'exprime aux Nations Unies et partout dans le monde pour promouvoir la cause des femmes. Antoinette Fouque s’est engagée dans dans tous les combats féministes.

La jeunesse d’Antoinette Fouque

C'est à Marseille que se déroule son enfance. Antoinette Fouque a de qui tenir dès lors que son père était un syndicaliste. Antoinette Fouque se retrouve confrontée aux soucis qu’une femme rencontre lorsqu’elle assume ses mission d'épouse et de mère alors qu'elle exerce un métier quand elle donne naissance à son premier enfant en 1964.

Antoinette Fouque, éditrice et libraire

Les librairies lancées par Antoinette Fouque sont ouvertes de 11 heures à minuit, ce sont des lieux de rencontres où les revues et livres demeurent à la disposition de tous. Par le biais des Editions des femmes, Antoinette Fouque met en avant la force créatrice des femmes. Cette femme de lettres crée Les Editions des femmes au début de la décennie soixante-dix. Les Librairies des femmes voient le jour au même moment dans les principales villes françaises. Les livres dont les auteurs sont des femmes sont présentés dans sa première librairie dans le 6e arrondissement de Paris.

Antoinette Fouque s’est battue toute sa vie pour que le droit des femmes progresse. Au début des années 80, la grande militante s'installe aux USA et se met en retrait du MLF. Le MLF, alors en proie à des luttes internes, a de moins en moins d'activistes. Avec d’autres militantes, Antoinette Fouque décide de déclarer le Mouvement de libération des femmes sous la forme d’une association, à la fin des années soixante-dix.

Enseignement et psychanalyse : lesactes militants d'Antoinette Fouque

A la fin des années soixante, Antoinette Fouque suit les formations du fondateur du lacanisme. Etiez-vous au courant ? C’est elle qui a lancé le cercle Psychanalyse et Politique, courant fondateur du Mouvement de libération des femmes (MLF). Roland Barthes est son directeur de thèse. La jeune femme obtient un Diplôme d'études approfondies. L'étudiante côtoie l’écrivaine Monique Wittig au même moment. Après des études supérieures en Lettres, Antoinette Fouque s'est d'abord lancée dans l'enseignement.

Antoinette Fouque, la créatrice de la féminologie

Bien sûr, Antoinette Fouque a participé à différents ouvrages collectifs et à de multiples débats. La lutte de cette grande féministe ne cède pas aux tentations de l'activisme excessif, elle défend son attachement à la maternité. Antoinette Fouque fait naître le mot "féminologie", car elle abhorre les "-isme" qui renvoient à une doctrine.